Rechercher
  • Jean-Sébastien Lebel

Pourquoi la propreté de votre bâtiment vous enrichit? (Partie II : Qui se ressemble, s'assemble.)

Pourquoi la propreté de votre bâtiment vous enrichit?

Qui se ressemble, s’assemble.

Il y a bien longtemps, dans une ville lointaine, très lointaine, j’étais jeune adulte. J’habitais dans un petit bloc près du Cégep de Sherbrooke, petit bloc qui avait subi une rotation de la clientèle importante en très peu de temps. Le complexe était stratégiquement situé, à quelques pas seulement du campus, c’était le «spot» par excellence pour l’étudiant typique. En 2008-2009, lorsque j’y habitais, l’immeuble avait été racheté l’année précédente. À la base, l’édifice était en bon état, propre et l’ambiance était calme. On y retrouvait majoritairement des travailleurs et des retraités. En Mai 2008, comme à chaque été, je quittais pour ma ville natale de Granby. J’y travaillais à temps plein de début mai à la fin août. Je ramassais des excréments et des déchets. Je m’occupais de l’entretien du site du Zoo de Granby. Force est de constater que mon amour pour le service d’entretien des aires communes ne date pas d’hier, j’ai toujours été quelqu’un qui aime la propreté. Petit fait intéressant, j’étais un enfant spécial. Je me souviens, vers 9-10 ans, j’avais inventé un jeu : «La Tornade Blanche». Le but était assez simple. Je prenais une pièce en désordre et j’incarnais un Super Héros aux supers pouvoirs de rangement. La téléportation et la télékinésie des objets n’étaient que deux de mes pouvoirs parmi tant d’autres. Je réitère, l’idée d’offrir un service d’entretien ménager pour les condos n’est pas tombée de nulle part … Je suis un peu TDAH (ce que considère en soi comme étant une grande force!), alors il est possible que je perde un peu le fil quelque fois lors de mon écriture, mais je reviens toujours aux sources. Donc, comme je disais, en mai 2008, je quittai en fin avril. Jusque là, tout est parfait. À mon retour, le bordel commençait tout juste…

Durant l’été 2008, le nouveau propriétaire avait renouvelé deux de ses logements du 3e étage à deux groupes d’étudiants. Dès que j’ai mis le pied dans le vestibule de l’entrée principale, une fragrance d’alcool jumelée à de la vomissure chatouilla sauvagement mes cavités nasales. J’avais l’impression de m’être trompé de bâtiment. Les aires communes étaient jadis très bien entretenues. L’ancien propriétaire était résident de son bloc et il portait une attention particulière à la propreté. Je soupçonne d’ailleurs qu’il, comme moi, devait avoir un ‘’TOC’’ pour la propreté. À ce moment précis, je me suis dis : «Bon, il y a un petit relâchement, pas de panique» Quelques jours passèrent et je compris rapidement ce qui s’était passé. Les 2 nouveaux groupes d’étudiants qui avaient aménagé sur l’étage étaient des bêtes de fêtes. Ils fêtaient littéralement du mercredi soir au dimanche. En quelques mois, l’inéluctable se concrétisa. Les bons locataires en avaient plein le casque. Sur 12 logements, il y 6 départs durant le renouvellement 2009. Les locataires calmes résilièrent prématurément ou n’ont tout simplement pas renouvelé. Les bons locataires furent remplacés par des locataires fêtards. Aux dernières nouvelles, cela avait dégénéré davantage encore et le bloc était devenu une quasi-piquerie. Ce qui fut jadis un havre de paix est devenu un champ de bataille.

On va se le dire, ça va pas mal mieux inviter une date Tinder quand tu as un service d’entretien ménager compétent qui nettoie bien tes parties communes. C’est un peu gênant s’engager dans tes parties privatives quand le corridor ressemble à une porcherie…Si vous visez une clientèle AAA, assurez-vous de bien nettoyer vos espaces communs ! Toutes choses étant égales par ailleurs, pourquoi un prospect irait chez vous, si le bâtiment d’à côté est plus propre ? Avez-vous déjà vu un concessionnaire qui affiche ses voitures sales ? Avez-vous déjà vu une pièce de vêtement incluant relish/ketchup/moutarde dans une boutique ? NON, bien évidemment. Pourquoi ? Parce que la propreté, en occurrence la première impression, est une des clés de la vente.

Mon bon ami et fondateur de l’entreprise Zipplex, M. Dany Di Vincenzo, a procédé à de nombreuses études. Les résultats sont très clairs: «La réputation de l’immeuble et son état» et «La clientèle de l’immeuble» sont 2 facteurs primaires qui influencent le prix de location d’une unité. Engagez une firme de service d’entretien pour votre bloc à condos ou votre multi logements, c’est un gage pour maximiser ces 2 facteurs. Pourquoi attendre ?

#ServiceEntretienAiresCommunes

#EntretienAiresCommunesCondo

#ServiceEntretienCondo

#ServiceEntretienMénagerCondo

#EntretienMénagerCondo


0 vue